Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

LegalPlace lève 1M d’euros

LegalPlace, startup lancée en 2016, avec pour objectif de rendre le droit et les démarches administratives bien plus accessibles par le biais de ses assistants intelligents, annonce une levée d’1 million d’euros.

LegalPlace a totalisé plus de 4 millions de visites sur son site en 2017. Quasiment à l’équilibre, la startup compte augmenter son effectif en 2018 (déjà à 25 collaborateurs) car “les leviers de croissance doivent être exploités rapidement, afin de mettre en oeuvre notre vision”, précise Racem Flazi, CEO et cofondateur, diplômé de Cambridge et de CentraleSupélec, pour expliquer la raison de la levée.

Cette première levée de fonds a été réalisée auprès de Day One Entrepreneurs & Partners et complétée par un financement de la BPI.

Michel de Guilhermier, co-fondateur et président de Day One Entrepreneurs & Partners, et lui-même entrepreneur à succès, indique qu’au-delà de la croissance impressionnante réalisée par LegalPlace en moins de deux ans, il a, d’une part, fortement apprécié l’équipe, qui mêle judicieusement des ingénieurs, des spécialistes du digital et des juristes expérimentés, ainsi que, d’autre part, la perspective très long terme du projet.

La société a pour ambition de devenir, grâce à sa technologie ambitieuse, l’assistant digital intelligent vers lequel se tournent usagers et entrepreneurs pour réaliser leurs multiples tâches juridiques : “nous avons tous, en tant que professionnels ou particuliers, une multitude d’obligations et de tâches juridiques à exécuter. Grâce à la technologie, mais aussi avec la possibilité de faire intervenir un avocat de manière ciblée là où cela apporte le plus de valeur ajoutée, LegalPlace veut simplifier la vie de ses clients”. L’assistant intelligent

LegalPlace pourrait ainsi, pour les particuliers, devenir un secrétaire juridique au quotidien et, pour les professionnels, l’équivalent d’une direction juridique externalisée.


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire