Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Day One souhaite faire « grandir » ses entrepreneurs, sur la durée

On peut bien trop souvent lire dans la presse « l’accélérateur Day One » de même que nous apparaissons aussi régulièrement au côté de ceux qui se positionnent en tant « qu’accélérateur de start-up ».

Rares sont les médias qui ont bien compris notre positionnement unique, qui n’est ni celui d’un fonds d’investissement, ni celui d’un accélérateur.

Tout part en fait de la finalité recherchée par les uns et les autres.

Un fonds d’investissements a pour mission de maximiser le TRI (c'est-à-dire le rendement du capital investi) sur une période relativement courte (disons 4 à 8 ans), car ses souscripteurs lui ont assigné cette mission et lui ont accordé leur confiance (et leur argent) dans cette perspective. Ils ont investi pour obtenir un multiple satisfaisant rapidement. Le fonds a l’œil rivé sur son « exit », et si celui-là est réalisé avec un gros multiple alors que la société n’est pas rentable, ce n’est pas un problème en soit. Cela est tout à fait légitime et logique vis-à-vis de sa finalité.

Un accélérateur a pour mission « d’accélérer » une start-up. Une notion aux contours assez flous à vrai dire, même s’il est à la mode de parler d’accélération. Je reviendrais plus bas sur cette notion et sur sa pertinence, sur laquelle il y a en fait beaucoup à dire.

La finalité de Day One est quant à elle de bâtir de grandes sociétés, rentables et pérennes et de faire « grandir » ses entrepreneurs, sur la durée, c’est-à-dire sans limite de temps, en les prenant dès leur plus jeune âge.

Si Day One a, il est vrai, commencé il y a 6 ans avec la marque « L’Accélérateur », nous avons souhaité changer de nom il y a 18 mois parce que nous tenions justement à souligner que nous ne sommes absolument plus un « accélérateur ».

En 2015, après 4 ans d’activité et plus d’une soixantaine de start-up passées par nos rangs et « accélérées », nous avons d’abord fait un double constat sur la durée de 3 à 6 mois d’une « accélération » :

D’une part, quelles que soient la qualité des conseils et la pertinence de l’accélération prodiguée, il n’est pas possible, en quelques mois seulement, de réellement accélérer toutes les start-up. Certaines ont simplement des cycles plus longs que d’autres, pour des raisons de marché, d’équipe, de développement de produit... Accélérer pour accélérer, coûte que coûte, alors que les bases solides pour ce faire ne sont pas posées, c’est conduire la start-up à la sortie de route. Pour pouvoir accélérer sainement, il faut notamment avoir de bonnes bases, le produit adéquat, le modèle pertinent, l’équipe compétente, une gestion rigoureuse et ce, dans un marché prouvé assez large. En fait une bonne et saine accélération responsable consisterait surtout à construire ces bases rapidement, et non pas à afficher une croissance exponentielle au détriment de la qualité intrinsèque de l’activité ! Oui, il faut aller le plus vite possible, mais il ne faut pas se presser inconsidérément. L’urgence n’est pas tant de créer du chiffre d’affaires coûte que coûte que de mettre en place au plus vite ce qui va ultérieurement pouvoir générer du gros et bon chiffre d’affaires. Il y a là une nuance qui n’est pas toujours perçue. Si on reprend l’analogie avec une voiture, pour aller loin et vite, il ne faut pas seulement un accélérateur. Il faut aussi un chassis, un volant, un frein, un tableau de bord et évidemment un pilote !

D’autre part, ces quelques mois « d’accélération », même importants et potentiellement très formateurs, ne sont finalement qu’une goutte d’eau marginale dans la vie d’une entreprise. La réalité est toute simple : créer une grande et belle société, rentable et pérenne, ne se fait pas en 6 mois, ni même en 2 ans, mais demande plutôt – dans l’immense majorité des cas - une bonne demie douzaine d’années au minimum pour commencer à voire poindre une structure de qualité. Un dirigeant a besoin d’un accompagnement au long cours pour se faire aider dans toutes les phases de sa société. Aussi bien dans les 1ers temps, au cours desquels il faudra définir le produit pertinent et trouver le modèle économique adéquat, que quelques années plus tard où on parlera alors de renforcer l’équipe avec des top managers, de faire d’importantes levées de fonds, ou d’étudier des sujets stratégiques, d’acquisitions ou de partenariats clés.

Par ailleurs, au-delà de ce double constat sur la pertinence et l’utilité d’une accélération ne durant que 3 à 6 mois, nous en avons aussi fait un autre :

D’une part l’équipe des partners de Day One est constituée de vrais entrepreneurs, qui ont tous créé et développé de belles sociétés. Cet ADN d’entrepreneur ne pouvait s’exprimer pleinement dans une posture de conseil sur uniquement quelques mois d’accompagnement. Cette limitation engendrait inévitablement de grandes frustrations. Nous commencions une aventure prometteuse avec nos entrepreneurs, travaillions intensément pendant 3-4 mois à poser les bases, mais ensuite ?

D’autre part, au plan économique, faire tout ce travail de défrichage, de polissage et d’écrémage des meilleures start-up pour les voir ensuite se faire financer par d’autres acteurs avait de nouveau un côté très frustrant. Nous comptons actuellement parmi les participations de  Day One de belles pépites, qui nous ont rejoints en 2012 ou 2013, et qui ont dû être essentiellement financées par d’autres investisseurs puisque jusqu’en 2015 notre capacité d’investissement était bien trop limitée.

Cette expérience de nos 3 premières années et les constats que nous en avons tirés, nous ont ainsi progressivement aidés à façonner le modèle unique que nous avons construit, qui est celui d’un investisseur au long cours, dénicheur et « grandisseur » d’hommes et d’entreprises, très impliqué opérationnellement…et doté de capacités financières en adéquation avec ses objectifs.

Day One dispose aujourd’hui de 50M€ pour investir. Mais ce chiffre ne veut pas dire grand chose en soi. La réalité est que Day One a pour mission de construire de belles et grandes sociétés, avec des entrepreneurs aussi talentueux qu’ambitieux, aussi visionnaires que pragmatiques. Et Day One investira au cours du temps les moyens nécessaires pour les porter au plus haut niveau.

Bien loin, en réalité, d’un « accélérateur » !


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire