Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Neo ceBox® la rencontre du green IT et du VDI

Fort de son expertise dans le domaine de la virtualisation de poste de travail, neocoretech a lancé neo ceBox®, une révolution sur le marché du VDI. Cette nouvelle technologie permet de virtualiser des milliers de postes de travail en supprimant toute infrastructure VDI serveur en local ou dans le cloud.

Ce nouveau paradigme aux solutions VDI présente de nombreux avantages tant pour les entreprises, que pour les services informatiques et pour les utilisateurs.

schéma cebox[1][1]

Les entreprises pourront profiter de la solution VDI la plus économique du marché, tout en inscrivant leur projet VDI dans leur démarche RSE en réalisant des économies d’énergie de l’ordre de 80% par rapport aux PC standards et de 50% par rapport aux autres solutions VDI du marché.

Pour les services informatiques c’est un peu comme si nous avions fusionné le monde du VDI et le monde PC sans les contraintes de chacun mais seulement leurs avantages. Aucun serveur à gérer pour le service informatique, une gestion centralisée et sécurisée des postes de travail limitant au maximum les interventions et améliorant considérablement le service rendu.

Concernant les utilisateurs, ils pourront profiter d’un poste de travail doté de performances inégalées pour leur besoin en termes de multimédia, de bureautique ou de communication innovante.  Ils bénéficieront d’un poste sécurisé sans aucune dégradation de performance au fil du temps.

La solution neo ceBox® répond aux exigences des services informatiques et des utilisateurs, tout en permettant des économies énergétiques et financières tangibles pour l’entreprise.

Le PC virtuel le plus écologique du marché

 En proposant des économies d’énergie de l’ordre de 80% sur les installations informatiques PC standards et de 50% sur les autres solutions VDI, neo ceBox® devient le PC virtuel le plus écologique du marché. En outre, la suppression des serveurs, la réduction de la climatisation, la gestion du démarrage et de l’arrêt des machines ainsi que la réduction des déplacements techniques sont autant de facteurs qui réduiront significativement l’empreinte carbone des parcs informatiques.


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire