Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

POM Serenity au SICIO : la supervision du SI au service de l\’intercommunalité

\"logo_sicio\"En charge de la gestion des systèmes d’information de cinq communes du Val-de-Marne, le Syndicat Intercommunal pour l\'Informatique et ses Outils s\'appuie sur POM Monitoring et les équipes Exosec pour assurer la continuité de service des applications utilisées par 1 500 agents et des outils en ligne mis à la disposition des citoyens.

Le Syndicat Intercommunal pour l\'Informatique et ses Outils, en charge de la gestion et de l\'exploitation des systèmes d\'information de cinq municipalités du Val-de-Marne, a déployé la solution POM Monitoring (développée à partir du moteur de supervision open source Nagios), couplée au service de maintien en conditions opérationnelles POM Serenity. Objectif : assurer la continuité de service des applications utilisées par 1 500 utilisateurs internes et des outils en ligne proposés aux plus de 100 000 administrés des 5 communes adhérentes, y compris en dehors des heures ouvrables du SICIO.

SICIO : 40 ans d\'informatique intercommunale
Depuis 1973, le SICIO (Syndicat Intercommunal pour l\'Informatique et ses Outils) a pour mission de mettre en œuvre la politique en matière de systèmes d’information des collectivités adhérentes. À savoir, pour l’ensemble de leur système d’information, les communes de Bonneuil-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-le-Roi, situées dans le Val-de-Marne. Et pour des prestations moins étendues, Ablon-sur-Seine, le SIEVD, le SIRM, le SIREV, le SETBO, le SILLB, et Le Grand Godet.

Répartis dans 6 salles informatiques (une par commune et une au sein du SICIO), les systèmes d\'information gérés par le syndicat intercommunal desservent une centaine de sites : mairies, services techniques, CCAS, bibliothèques, etc. Avec 25 collaborateurs et un budget de fonctionnement annuel de 4 millions d\'euros, le SICIO fait face, au fil du temps, à des impératifs toujours plus forts en termes de disponibilité et de performance des outils informatiques, tant de la part des 1 500 utilisateurs pour les applications internes que des 100 000 citoyens pour les services accessibles en ligne.

Assurer les missions de service public sur des plages horaires de plus en plus étendues
Si la majorité des sites sont ouverts aux horaires de bureau classiques, certains proposent des horaires d\'ouverture étendus. C\'est le cas, par exemple, des services d’état civil, des bibliothèques et des médiathèques qui accueillent le public en soirée ou le samedi. En parallèle, certains services sont accessibles en ligne 24/7, comme la réservation de livres ou encore le paiement de factures (cantine scolaire par exemple). En quelques années, les plages horaires d\'utilisation des systèmes d’information des 5 communes se sont ainsi fortement étendues.

Le SICIO décide fin 2011 de se faire assister par un prestataire pour superviser les infrastructures réseau et assurer le maintien en conditions opérationnelles (MCO) des sites de 6h à 22h du lundi au samedi, et des portails Internet en permanence. Le cahier des charges comprend aussi un volet conservation des logs, pour répondre aux obligations légales. « Nos outils et procédures \"maison\" devenaient insuffisants », explique Serge Rougerie, Directeur du Pôle Infrastructure du SICIO.

Suite à l\'appel d\'offres lancé dans le cadre de la procédure d\'attribution du marché public début 2012, Exosec est retenu par le SICIO : « la qualité d\'écoute et l\'expertise des équipes Exosec nous ont immédiatement séduits, indique Serge Rougerie. Et la taille humaine de la société correspondait parfaitement à ce que l\'on pouvait attendre d\'un partenaire de proximité ». En outre, le service de MCO proposé par Exosec s’appuyait sur POM Monitoring, solution développée à partir du moteur de supervision open source Nagios. Un outil reposant sur une technologie ouverte, et donc conforme aux politiques informatiques préconisées dans le secteur public. Enfin, le coût de l\'accompagnement proposé par Exosec dans le cadre de son offre POM Serenity correspondait au budget du SICIO.

Superviser le SI pour anticiper les incidents
Dès les premiers jours du projet, en mars 2012, les équipes d\'Exosec procèdent à un audit général (architectures, sécurité, etc.), puis prennent en charge la découverte du réseau et la cartographie des équipements réseau à superviser. En parallèle, POM Box (POM Monitoring embarquée dans une appliance) est installée dans la salle machines du SICIO, puis configurée. « Nous souhaitions un accompagnement au lancement et un contrat de MCO, mais nous voulions impérativement disposer de la solution en interne », précise le directeur.

Trois mois après, les équipements réseau des 50 sites les plus critiques du système d\'information du syndicat intercommunal sont supervisés et bénéficient du contrat de MCO d’Exosec. Les alertes de POM permettent au SICIO d’être alerté en temps réel des risques de dysfonctionnement ou de saturations, et de prendre les mesures correctives. Dans le cadre du contrat POM Serenity, en cas d’incidents complexes, ou pendant les plages de permanence (en dehors des heures ouvrables du SICIO), les équipes d’Exosec prennent le relais pour maintenir le service en conditions opérationnelles. « Plus qu\'en réactivité, nous avons gagné en proactivité. Nous sommes désormais informés en temps réel, ainsi que les équipes d\'Exosec, du moindre risque de dysfonctionnement. En outre, les 3 personnes qui s’occupent de l’exploitation des SI en interne ne peuvent pas être expertes sur tous les sujets. Nous bénéficions désormais des conseils d’un partenaire qui connaît les meilleures pratiques pour améliorer certains points de notre infrastructure. », commente Serge Rougerie.

La solution ayant été rapidement prise en main par les équipes du SICIO, le périmètre de la supervision a d’ores et déjà été étendu aux équipements réseau des sites moins critiques (sans contrat de MCO). Ce qui permet au syndicat de disposer de l’historique complet des logs de connexion, pour pouvoir répondre aux obligations légales. En 2013, la supervision devrait couvrir l’intégralité des serveurs, notamment des portails Web. Le SICIO envisage également de surveiller les bases de données Oracle avec POM Monitoring d’ici 2 ans. Et pourquoi pas, à terme, l’ensemble du SI du syndicat intercommunal, incluant les sondes d\'alertes de température pour pouvoir arrêter automatiquement les serveurs, en cas de surchauffe.


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire